Les provinciales d’Europe et du Moyen-Orient réunies à Farnières

IMG_1690 (réduiteDu 14 au 20 septembre, une rencontre de Famille a réuni 23 Provinciales venues de toute l’Europe et du Moyen-Orient, dans la belle nature verte et captivante de Farnières.

Les journées ont été vécues dans une grande unité d’intention et un partage ouvert, serein, profond et unique. L’expérience inédite, a été guidée par le jésuite Graziano Calci et Madame Luisa Rossi. ESDAC (www.esdac.net) est la méthode avec laquelle ils ont mené nos réunions.IMG_1417

La PAROLE DE DIEU a été priée, contemplée et partagée à partir des pistes de réflexion qui ont à chaque fois donné vie à la Parole.  Et cette parole priée illumine le cœur et l’ouvre de plus en plus au sens profond de ‘qui nous sommes ?’, ‘à quoi nous sommes appelées ?’ et ‘comment le mettre en œuvre ?’. Elle nous a introduit jour après jour à une vraie connaissance de nous-même, personnellement et communautairement.

Cette expérience vécue en commun nous a permis de récolter des fruits de proximité, de connaissance réciproque, de croissance intense entre nous et aussi de solidarité.   Œuvres, Sœurs, jeunes et laïcs, tout était objet de notre réflexion et de notre prière, dans nos rencontres personnelles, en petits groupes ou en assemblée. 20170916_142618Nous avons eu la joie de rencontrer les jeunes du Mouvement Salésien des Jeunes, réunis pour une formation sur le site de Farnières.

Nous avons consacré l’après-midi du 19 et la journée du 20 pour nous rencontrer au niveau des 3 Conférences inter-provinciales européennes : CIEM, CIEP, CII pour préparer l’évaluation triennale que nous vivrons ensemble à Rome en janvier 2018 afin de vérifier le chemin parcouru depuis le chapitre général. L’arrivée de Mère Yvonne Reungoat, responsable Générale, par sa présence maternelle et ses paroles de sagesse, a renforcé l’esprit de famille. IMG_1563 réduitAussi, nous avons eu la joie de vivre un temps de rencontre en famille salésienne : frères salésiens, jeunes, et salésiens coopérateurs !

Ce fut vraiment une rencontre qui forme et qui transforme !  Les moments inoubliables passés ensemble, unies dans l’esprit salésien, marqué de simplicité, de prière et de tant de fraternité, ont rechargé chacune de nous d’enthousiasme pour la mission en faveur des jeunes.

Nous avons même rejoint Ste Marie-Dominique Mazzarello, en lui exprimant nos désirs les plus profonds et en les lui faisant parvenir par des ballons blancs lâchés dans le ciel de Farnières.

IMG_1355 format 2000

Prière-Montagne : une bouffée d’oxygène !

Témoignage d’une participante au camp Prière-Montagne. 

IMG_20170719_094438 copie 2Prière Montagne est pour moi une belle bouffée d’oxygène pour pouvoir se reconnecter à l’essentiel, oublier les soucis et les tracas du quotidien.

C’est également l’occasion de redécouvrir la richesse de la vie fraternelle, en simplicité, loin de notre confort « cocooning » de la maison.

IMG_20170723_135648C’est le moment propice pour prendre le temps de rencontrer des personnes venant de tous horizons, qu’on ne prendrait pas la peine de découvrir au coin de la rue dans notre vie de tous les jours.

À 2000 mètres d’altitude, on ne peut que s’émerveiller et se laisser surprendre par la beauté de la nature et la grandeur de la montagne. DSC07690

Cet environnement peut parfois nous pousser à nous dépasser face à certaines peurs comme un léger vertige. Dans des moments comme cela, l’entraide et la force du groupe, sont les moteurs qui font vite oublier notre faiblesse ou l’obstacle.

IMG_20170723_140935

 

Mais que serait ce camp sans l’essentiel qui est Dieu. Grâce aux différents enseignements, aux temps de prières personnels et aux accompagnements nous pouvons nous « (re)découvrir », « approfondir », notre foi, notre relation à Dieu.

Dernier petit conseil pour la route laissez-vous surprendre et osez l’aventure.

Fanny.20170723_163920 copie 1

Suite des activités d’été !

La plaine de jeux Don Bosco de Ganshoren

Ils sont 80 jeunes de 6 à 15 ans. Une dizaine d’apprentis animateurs de 16 à 18 ans et 10 autres plus âgés et plus expérimentés les accompagnent.  IMG_5448Parmi ces derniers, quatre soeurs salésiennes et deux animateurs syriens qui apprennent le français.  Pour se faire comprendre, les échanges se font souvent en anglais. Ce qui nous vaudra cette naïve affirmation d’un des enfants : « au camp VIDES tous les animateurs sont anglais ! » La joie et l’enthousiasme ne manquent pas. Au programme, grands jeux, ateliers créatifs, ballade à vélo, IMG_5423sorties à la ferme, à la mer, à la piscine. Une découverte des abeilles étonna beaucoup les enfants lorsque le guide leur expliqua que sans cet insecte,  ils ne pourraient plus porter de Tshirt, ni manger de pain ! En effet, ce sont les abeilles qui transportent le pollen et rendent les plantes fécondes. Sans elles, pas de grain ni de coton !… Les après-midi de ces deux semaines servent aussi de lieu de stage aux trois futurs volontaires Vidès qui partiront dans un pays du sud dès octobre ou dans un an !…

Sr Joëlle

Le camp des scouts de MENZEL BOURGUIBA

Le camp d’été des scouts de l’école des sœurs de Menzel Bourguiba en Tunisie s’est tenu du 13 au 15 juillet autour du thème : « Apprendre et vivre en amitié ».  19958880_1602602043106956_602691435355827517_nChaque matin, la journée commençait par le lever du drapeau et une parole qui nous accompagnait tout le long du jour !  Une première journée s’est déroulée à l’école de Menzel Bourguiba avec différentes activités : formations, activités manuelles, jeux, chants, …

Le deuxième jour s’est passé en famille salésienne chez nos frères salésiens à 20046390_1603952579638569_4331318257535505153_nLa Manouba Tunis. Au programme : des slogans, des jeux en tous genres (même des jeux d’eau) et des échanges avec les élèves du lieu.

Le troisième jour, nous sommes allés au point le plus septentrional du continent Afrique : le Cap Angela. 19961103_1604859896214504_5830877437501007538_nL’hymne national chanté par les scouts, a résonné sur mer et montagnes. Les scouts ont passé une excellente journée d’activités diverses : baignade, construction de châteaux, jeux de ballons et lancer de cerfs-volants.

Un grand merci à tous les animateurs et animatrices des scouts, les collaborateurs et les scouts de l’école des sœurs !

Sr. Magdalene Synnah

 

Durant ce mois de juillet, il y a eu aussi  :

Le Camp Ephata 14-16 : en Normandie 

Sr Anne 20280671_10209544989155291_8979992245529967408_oMéjat participe avec une équipe à l’animation du camp chantier Ephata 14-16 à Giel

 

 

 

Le Camp interjeunes : 

Sr Marthe a participé au camp interjeunes à Lugny en Saône et Loire. cije-3 Plus d’informations ICI

 

Mais aussi : le camp Prière-Montagne au Val d’Aoste (Italie) et le camp Patro de LLN à Battice et Plombières (Belgique)

D’autres activités auront lieu au mois d’août, dont le Campobosco à Ressins

De belles vacances à la salésienne !!

Treize sœurs de la Province en retraite à Farnières

Retraite salésienne accompagnée. Treize sœurs salésiennes se sont réunies à Farnières en avril pour vivre les exercices spirituels de Saint François de Sales !

Une belle occasion pour chaque sœur de faire le point sur son engagement et sa mission à la lumière de méditations salésiennes : IMG_1443« ce fût pour moi le moment d’un certain bilan et de reprendre des forces pour la mission ; de me rendre compte également de la présence de Dieu au cœur de celle-ci dans un quotidien bien rempli », confie une sœur. Mis à part le nombre inexact, « on se serait cru au Cénacle », partage une autre participante. Une vie fraternelle toute simple vécue dans la prière et dans l’attente de l’Esprit Saint !

Silence et splendeur de la Création favorisaient l’intériorisation ou l’adoration, comme on veut : ciel d’hiver rempli d’étoiles mais aussi tapis blanc après des bourrasques de neigeIMG_1480, apparition furtive de biches, galops d’enfants enthousiastes, rayons de soleil sur les troncs des grands arbres. Tout peut profiter au cheminement de l’âme. Encouragée par un tel contexte, une sœur s’exprime : « ce temps m’a apporté un regard renouvelé sur ma mission quotidienne. J’ai reçu bonté et douceur comme guides dans ma mission, vis-à-vis de moi et des autres ».

Pour nourrir la réflexion et éviter de se perdre dans la seule oraison, une belle équipe d’accompagnateurs offraient des textes de Saint François de Sales et guidaient les retraitantes avec compétence :IMG_1482 « les deux temps de rencontre quotidiens avec l’accompagnateur ont été très profitables. Ils m’ont permis de creuser et de toucher davantage le cœur de la prière et des évangiles », explique une sœur. Des liturgies sobres et belles ponctuaient les journées. IMG_1500« Salésianité » oblige, un peu de récréation était accordée aux repas !

Le dernier jour fût vécu en silence pour consacrer tout son temps autour de la croix et méditer la Passion du Christ. Une célébration finale fut vécue sous forme de prières exprimées par chacune en guise d’action de grâce mais aussi d’offrande de chaque vie et de demande adressée au Christ de demeurer avec chacune dans sa mission. IMG_1452Ce fut un vrai temps de resourcement pour recharger les batteries et replonger avec confiance dans la vie missionnaire !

Expérience nouvelle pour les accompagnateurs aussi puisqu’une retraite salésienne accompagnée est habituellement proposée à toute personne quelque soit son état de vie. Cette fois, c’est à la demande de la Province des sœurs qu’elle fût. Cinq accompagnateurs, imprégnés par la spiritualité de st François de Sales, ont conduit cette retraite sans enseignement, ni partage, ni conférence et spécialement conçue pour favoriser le cheminement intérieur des participantes. IMG_1491L’un d’entre eux témoigne : « Je garde quant à moi de cette retraite trois images fortes. La première est celle de la qualité de la vie fraternelle qui nous a unis, aussi bien les sœurs entre elles qu’entre accompagnateurs et ces derniers avec les sœurs. La seconde image est l’implication et la joie des sœurs pendant la retraite. Enfin, je garde en moi la vitalité qui s’est dégagée de ce temps. Cela m’a encouragé à proposer cette retraite à mes confrères salésiens, voire même à la famille salésienne ». On entendra encore parler de la joie que salésiens et salésiennes ont à se ressourcer de temps en temps pour mieux repartir à la suite du Christ et de Don Bosco !

JP Gallez