Sr Virginie : un appel missionnaire Ad Gentes

Quel mystère, pour moi, que cet Appel à la vie missionnaire Ad gentes ! Un Appel qui me dépasse, qui me saisit ! Dieu n’a pas encore achevé, en moi, l’œuvre qu’il a commencée ! Un Appel qui vient tout chambouler !

Le « Oui » d’aujourd’hui s’enracine dans un long cheminement et discernement. Campo 2017 VirginieVoilà plusieurs années que je porte en moi ce profond désir. Années traversées par de multiples questions, doutes, peurs mais aussi convictions, signes. Je me suis souvent demandé si ce désir était aussi et surtout celui de Dieu pour moi ou si ce n’était que mon propre désir…même si les deux ne sont pas incompatibles ! J’ai souvent résisté : peur de quitter mes sécurités, mes habitudes, mes relations, mes sœurs, la famille salésienne, ma famille de sang. Et puis pendant ces 10 années passées avec vous, au milieu de vous, j’ai beaucoup reçu car vous m’avez beaucoup donné mais vous m’avait offert aussi la joie de me donner : groupe Confirmation, Ressuscito, Célébration de Noël, CampoBosco, MSJ…mais aussi le Valdocco…avec vous, j’ai parcouru mes premières années de vie religieuse ! Toutes nos relations, toutes ces  expériences ont été cadeau, source d’une grande richesse, j’ai beaucoup appris ! Il y a eu des moments de joie profonde, de belles amitiés, des traversées plus désertiques, des temps de partage qui m’ont fait grandir, vitalisée ! Je dois à chacun, chacune, d’être la salésienne que je suis aujourd’hui ! Merci. Je suis bien ici !Assemblée chantelamesse

Ce départ est tout sauf une fuite car la séparation n’est pas simple assurément mais je fais l’expérience que quand Dieu appelle, Il persiste et fini par gagner mais sans faire de forcing et je crois que ce chemin est chemin de bonheur, pour moi, aujourd’hui ! Je ressens en moi, une grande Paix et une grande Joie qui perdurent ! J’ai pris conscience que le désir s’était transformé en devoir. Devoir de répondre à cet Appel de Dieu ! Un jour, je me suis imaginé, à la fin de ma vie, n’ayant jamais fait ce pas et j’ai ressenti de manière profonde, le sentiment d’être passée à côté de ma vie ! J’ai compris que je ne  pouvais pas me dérober, ni fuir, à l’Appel de Dieu ! Je fais l’expérience que cet appel est comme un torrent qui vient me submerger et tous les barrages et résistances que l’on peut dresser sont vains ! J’ai aussi la conviction profonde que le bonheur, on ne le reçoit pas  comme cela sur un plateau d’argent, mais qu’on le choisit justement et le paradoxe c’est que souvent il naît au cœur des expériences les plus difficiles.Image1

Vos vies ne sont pas différentes de la mienne…. vous portez en vous vos questions, vos doutes, vos peurs, vos désirs… Dieu vous traverse, vous interpelle, ne cesse de vous appeler ! Des choix, de vrais choix, crucifiant, parfois vous en avez déjà fait, vous en faites et vous aurez encore à en faire ! Le Christ est là, n’ayez pas peur et Il ne souhaite que votre Bonheur !

Je pars à Rome, pour 1 an en formation et le 31 Janvier prochain, fête de St Jean Bosco, je recevrai le nom de mon nouveau pays de mission.  Je veux ainsi vous demander de prier pour moi, ma fidélité à cet appel, de prier pour la famille salésienne et pour que des jeunes puissent se mettre à l’écoute de Dieu et oser ce choix audacieux mais si heureux, de la vie religieuse salésienne, de prier pour mes parents, ma famille ….Virginie et Pilar

Je continue de prier pour vous parents, amis, jeunes, frères et sœurs, paroissiens et paroissiennes… je prie pour que le Seigneur puisse faire son œuvre dans vos vies….ni plus ni moins ! Car quand on le laisse créer, il fait de chacun, de chacune, un chef d’œuvre !

Bonne suite à chacun et chacune et Merci !

Sr Virginie M.

Les « Sac’Ado » en pleine nature

Camp Inter Jeunes de l’Est : C.I.J.E.

IMG_20170720_160833 copie 1Ce fut un camp merveilleux, en pleine nature. Le groupe « Sac’ Ado » auquel j’ai participé avait comme but de faire découvrir la nature aux jeunes par la marche, la convivialité et l’apprentissage du vivre au quotidien autrement puisque dépourvu du confort.

Dormir sous la tente ou à la belle étoile, aller chercher de l’eau pour les douches et la vie de chaque jour, nous a permis d’apprécier le fait d’avoir un robinet IMG_20170722_175413 copie 2chez soi qu’il suffit d’ouvrir pour avoir l’eau.

Nous avons vécu ensemble une très belle aventure qui nous a laissé la richesse de l’amour fraternel construit au jour le jour pour avancer soudés.

Pour ceux qui souhaitent vivre une telle aventure, je vous donne rendez-vous sur le site du C.I.J.E

IMG_20170722_190529 copie 3Sr Marthe

Stage d’été à Farnières

20645503_449518015428527_7254942949072776303_o copie 1Du lundi 7 au vendredi 11 août 2017, les sœurs salésiennes de Notre Dame au bois ont accueilli chaque jour de 8h30 à 16h30, 29 enfants de 4 ans 1/2 à 10 ans, animés par une équipe de 8 à 9 jeunes de l’oratoire, avec Sr Chantal, Sr Thérèse-Nga et Sr Dominique.
La matinée commençait par le jingle en plein air, pour nous mettre tous en forme !!!
20690098_449518218761840_6652602518573509410_oLe thème, cette année : « A la recherche de nos talents », nous a conduit à monter un spectacle pour les familles, le vendredi soir, pour clôturer notre semaine.
Le matin, les enfants avaient un premier atelier au choix : Théâtre, danses, multi sports et multi média, puis un atelier tournant : Cuisine, chants et bricolage. Ils ont ainsi au fil des jours, composés leurs différents numéros d’acrobaties, jongleries, marionnettes, vidéo et danses… Ils ont aussi réalisé de très bonnes pâtisseries pour les goûters : gâteaux, tartes, crêpes…
20689989_449518058761856_1978455300357455107_o copie 2L’après-midi, nous participions tous à un grand jeu, stratégo dans les bois, jeux d’eau, tournoi multi sports, une animation accrobranche en forêt pour les plus grands et promenade pour les autres enfants. Nous terminions notre journée par la météo des sentiments : Qu’est-ce que j’ai préféré aujourd’hui ? Quelles sont mes émotions, mon ressenti ? Tristesse, fatigue, joie, peur, bonheur…
A l’unanimité, les enfants étaient heureux du vécu et attendaient avec impatience les surprises du lendemain ! Chacun a été fidèle au rendez-vous quotidien, jusqu’au bout !

Suite des activités d’été !

La plaine de jeux Don Bosco de Ganshoren

Ils sont 80 jeunes de 6 à 15 ans. Une dizaine d’apprentis animateurs de 16 à 18 ans et 10 autres plus âgés et plus expérimentés les accompagnent.  IMG_5448Parmi ces derniers, quatre soeurs salésiennes et deux animateurs syriens qui apprennent le français.  Pour se faire comprendre, les échanges se font souvent en anglais. Ce qui nous vaudra cette naïve affirmation d’un des enfants : « au camp VIDES tous les animateurs sont anglais ! » La joie et l’enthousiasme ne manquent pas. Au programme, grands jeux, ateliers créatifs, ballade à vélo, IMG_5423sorties à la ferme, à la mer, à la piscine. Une découverte des abeilles étonna beaucoup les enfants lorsque le guide leur expliqua que sans cet insecte,  ils ne pourraient plus porter de Tshirt, ni manger de pain ! En effet, ce sont les abeilles qui transportent le pollen et rendent les plantes fécondes. Sans elles, pas de grain ni de coton !… Les après-midi de ces deux semaines servent aussi de lieu de stage aux trois futurs volontaires Vidès qui partiront dans un pays du sud dès octobre ou dans un an !…

Sr Joëlle

Le camp des scouts de MENZEL BOURGUIBA

Le camp d’été des scouts de l’école des sœurs de Menzel Bourguiba en Tunisie s’est tenu du 13 au 15 juillet autour du thème : « Apprendre et vivre en amitié ».  19958880_1602602043106956_602691435355827517_nChaque matin, la journée commençait par le lever du drapeau et une parole qui nous accompagnait tout le long du jour !  Une première journée s’est déroulée à l’école de Menzel Bourguiba avec différentes activités : formations, activités manuelles, jeux, chants, …

Le deuxième jour s’est passé en famille salésienne chez nos frères salésiens à 20046390_1603952579638569_4331318257535505153_nLa Manouba Tunis. Au programme : des slogans, des jeux en tous genres (même des jeux d’eau) et des échanges avec les élèves du lieu.

Le troisième jour, nous sommes allés au point le plus septentrional du continent Afrique : le Cap Angela. 19961103_1604859896214504_5830877437501007538_nL’hymne national chanté par les scouts, a résonné sur mer et montagnes. Les scouts ont passé une excellente journée d’activités diverses : baignade, construction de châteaux, jeux de ballons et lancer de cerfs-volants.

Un grand merci à tous les animateurs et animatrices des scouts, les collaborateurs et les scouts de l’école des sœurs !

Sr. Magdalene Synnah

 

Durant ce mois de juillet, il y a eu aussi  :

Le Camp Ephata 14-16 : en Normandie 

Sr Anne 20280671_10209544989155291_8979992245529967408_oMéjat participe avec une équipe à l’animation du camp chantier Ephata 14-16 à Giel

 

 

 

Le Camp interjeunes : 

Sr Marthe a participé au camp interjeunes à Lugny en Saône et Loire. cije-3 Plus d’informations ICI

 

Mais aussi : le camp Prière-Montagne au Val d’Aoste (Italie) et le camp Patro de LLN à Battice et Plombières (Belgique)

D’autres activités auront lieu au mois d’août, dont le Campobosco à Ressins

De belles vacances à la salésienne !!

Mère Yvonne à Tunis La Marsa

20170317_160853 bis

C’est toute la Famille Salésienne qui accueille Mère Yvonne en Tunisie. En cette fin de journée, nous visitons l’établissement scolaire des SDB en plein centre de Tunis, où frères20170317_161555 bis et sœurs travaillent ensemble.
L’accueil des petits et grands est très chaleureux… L’éducation est affaire de cœur, c’est l’inscription que nous trouvons à l’entrée de l’école. 20170317_163220 bis

C’est bien la porte d’entrée que nous a laissé Don Bosco pour toucher le cœur des jeunes ! Le père Faustino Garcia, directeur nous fait visiter les bâtiments, rencontrer les enseignants et les élèves. Ensemble nous échangeons autour de la pédagogie salésienne.20170318_161053 bis

Autre facette de notre présence de FMA en ce lieu, l’accueil et la rencontre de tant de jeunes d’Afrique Subsaharienne qui viennent étudier dans les universités de Tunis. Ils nous accueillent aussi par le chant et la danse, à la maisonDSC02494 bis de la Marsa où nous célébrons ensemble et concluons la journée par des agapes fraternelles.

Et depuis quelques mois, les sœurs salésiennes ont ouvert un patro pour les petits du quartier de La Marsa en banlieue de Tunis. Ils se font un plaisir d’envahir toute la propriété pour venir se défouler et jouer ensemble.DSC02503 bis20170317_160853 bis

DSC02511 bis

Mère Yvonne en Tunisie

20170315_181628C’est avec grande joie que ce mercredi 15 mars les sœurs salésiennes des deux communautés de Tunisie, Sr Geneviève Pelsser, provinciale, les frères salésiens et Daniela, jeune d’Afrique subsaharienne, ont accueilli Mère Yvonne en Tunisie, à l’occasion de cette première visite d’une Mère Générale en cette terre depuis l’arrivée des sœurs en 1895.

DSC02475Après un accueil chaleureux à l’aéroport de Tunis Carthage, en Famille Salésienne nous nous sommes retrouvés à la communauté de La Marsa.
La célébration d’ouverture s’est vécue autour de l’icône de la Visitation. En effet, avec l’Eglise du Maghreb, nous sommes appelés à vivre dans l’amour et le service gratuit, la vocation de la rencontre et du dialogue avec nos frères et sœurs musulmans pour devenir ensemble des serviteurs d’espérance.

Après ce temps de prière,DSC02479 1 mère Yvonne a conclu par le mot du soir en disant : « Je suis vraiment heureuse d’être parmi vous, et pour la première fois en cette terre de Tunisie. Je désire me mettre moi aussi dans la disponibilité à l’écoute, de chacun, de chacune, de ce peuple, de l’histoire, de ce qui se vit avec la disponibilité pour chercher Dieu. Je souhaite que toutes les rencontres que nous pourrons vivre ces jours-ci nous changent. Quand on se rencontre, on s’enrichit les uns les autres et quelque chose change. Qu’est-ce qui va changer ? Je ne le sais pas. Seul le Seigneur le sait. Ce qui est important, simplement, c’est d’être disponible à la rencontre. »

C’est autour d’un petit repas fraternel que nous avons conclu la journée dans la fraternité.DSC02491DSC02487

Fête de Don Bosco Ganshoren : Où sont passées les couleurs ?

Ce 11 février 2017, un grand événement se prépare dans la salle de l’Internat Don Bosco de Ganshoren. Ils arrivent au compte-gouttes depuis la fin de la matinée de 16508833_1880523298849252_3128631119392968382_nFarnières, de Louvain-la-Neuve, de Bruxelles et d’ailleurs… Qui ça ? Mais les étudiants du DonBoskot, les jeunes de l’Oratoire, de l’Internat, du Patro, bien sûr ! Tous réunis pour fêter Don Bosco ! Cet après-midi, un défi de taille les attend… Il faut aider Louise, la peintre, à retrouver les couleurs qui ont disparu de sa palette ! Elles se sont disputées et n’ont pas vu que ce sont justement leurs différences qui permettent de réaliser une œuvre harmonieuse, un peu comme dans le beau sketch d’introduction présenté par les jeunes de l’Internat. Heureusement, les enfants se donnent à fond pour récupérer les couleurs avec l’aide de Don Bosco. Dans le jardin de Maman Marguerite, ils traversent un tunnel pour porter des carottes au lapin,16711720_1880523195515929_3776003112443857854_n à Chieri, ils aident Giovanni dans ses « jobs d’étudiant » et, petit à petit, les couleurs regagnent leur place au grand soulagement de Louise. Merci aux étudiants du DBK pour la préparation de ce chouette jeu et à tous les animateurs qui se sont rendus disponibles !

Après les traditionnels gaufres et chocolat chaud du goûter, tout le monde se retrouve à l’église Sainte-Cécile IMG_0556où paroissiens, salésiens coopérateurs, bénévoles, amis de la famille… se mêlent pour former une belle assemblée. Soutenus par la chorale et les instruments, notre joie et notre merci s’élèvent vers le Seigneur qui nous comble d’amour et nous donne de vivre l’harmonie de nos couleurs différentes.

Nous nous retrouvons ensuite pour le souper pasta (toujours aussi excellent). Merci à toutes les petites mains qui ont rendu le service fluide et agréable ! Grâce aux jeunes de Farnières nous découvrons que nous sommes tous des bienfaiteurs de l’œuvre de Don Bosco et nous nous retrouvons munis d’un ticket de loterie. Rassemblés en équipes, nous découvrons les cadeaux que le saint nous a laissés.

Et là, c’est la surprise ! Pas de bibelots inutiles, pas de voyage ou de télé dernIMG_0552ier cri… mais des valeurs salésiennes : joie, foi, amorevolezza, respect, dialogue… Chaque groupe doit faire deviner aux autres sa valeur tout en cachant des mots incongrus. Un fort bourdonnement s’élève dans la salle tandis que les équipes réfléchissent : IMG_0569comment faire deviner présence tout en cachant cyclotron, parapluie et choucroute en composant des paroles sur l’air de Papaoutai ? Les animatrices encouragent, donnent une petite suggestion, réexpliquent les règles… Et c’est dans une ambiance bienveillante que chaque équipe vient présenter son sketch ou sa chanson.

Au final, il aura été difficile de faire retrouver les valeurs, mais qu’est-ce que nous avons ri !

IMG_0588

Et, comme le souligne sœur Geneviève dans le mot du soir, c’est bien cela le principal : la joie de nous retrouver tous en famille et de participer ensemble à la fête grands et petits des quatre coins de la Belgique, tous sur scène dans la bonne humeur en mettant chacun en jeu ce que nous sommes et nos talents.

IMG_0619

Maison ND au Bois : premiers salésiens coopérateurs

Farnières : jour de fête à Notre-Dame au Bois

Ce samedi 10 novembre 2016 après-midi,img_0009 Vincianne Gérardy-Tasset et Karl Even du groupe de Farnières ont fait leur promesse de Salésiens Coopérateurs dans notre chapelle,  au cours de l’eucharistie, présidée par le Père Jean-François Meurs sdb. Il y avait environ 80 personnes dont plusieurs Salésiens Coopérateurs de la province belge francophone avec Franz Defaut, 2016-09-10-16-42-43membre du conseil mondial de l’Association,  et Pierre ROBERT, coordinateur des Salésiens Coopérateurs de Belgique Sud, les jeunes de l’Oratorio, des amis, des sœurs venues des 4 communautés de Belgique.

2016-09-10-15-55-23-copieLe groupe accompagné par Sr Stella Petrollo a été reconnu officiellement en octobre 2015 et compte déjà 14 membres.

Vincianne (une habituée des campobosco !) et Karl  sont les premiers à faire leur promesse.2016-09-10-16-43-16

Bon vent à Sr Stella qui a attendu ce grand jour  avant de partir pour sa future mission de Menzel-Bourguiba en Tunisie !

La « Don Bosco Academy » à Woluwe : une belle réussite éducative et artistique

L’attente était forte, le moment très attendu…et ils n’ont pas déçu, bien au contraire !

GUY_1489Les cinquante jeunes de la comédie musicale « Don Bosco Academy », venus de Lille et de Belgique, ont relevé avec savoir-faire et enthousiasme le défi qui leur était proposé : mettre en scène de façon actualisée tout l’amour de Don Bosco pour la jeunesse. La joie finale est à la hauteur du travail fourni : 10 jours de répétitions intensives à l’internat de Ganshoren en juillet, un staff de 30 bénévoles aux petits soins sur place, un gros travail administratif et logistique en amont…GUY_1377

Écoutons Yasmin nous parler du camp de juillet : « Après ce camp, je peux dire que j’ai plus confiance en moi et j’ai rencontré beaucoup de nouvelles personnes !… C’était chouette aussi parce qu’on pouvait se dévoiler, dire ce qu’on sentait ».

YasminPlus qu’une performance, il y a donc surtout le chemin de croissance que chaque jeune a pu expérimenter. Maxime le dit aussi avec ses mots : « tel un collier qui se construit, de maillon en maillon, de jour en jour, quelque chose de beau a pris forme. Ce n’était plus des gens, mais une famille. MaximeOn était soudés, déterminés et surtout prêts à donner le meilleur de nous-mêmes sur scène tous ensemble ».

GUY_1435Grande satisfaction aussi côté public. Une salle comble pour la représentation du soir et un message qui est bien passé. Une spectatrice témoigne : « les organisateurs ont réussi à donner confiance à tous ces jeunes. J’ai apprécié qu’on associe tout le monde, même ces petits du patro de Louvain-la-Neuve ».GUY_1503 La mise en scène n’est pas passée inaperçue non plus, notamment la variété et la qualité des musiques, élément souvent souligné à la sortie. Un sentiment général prévaut : la joie et l’authenticité de ces jeunes acteurs se lisaient sur leurs visages. Un grand moment salésien dans lequel les sœurs salésiennes ont beaucoup investi.

GUY_1744Prochaine et dernière étape le 31 octobre à Lourdes pour l’une des dernières représentations. La comédie sera jouée dans le cadre d’un grand rassemblement salésien organisé sur le thème « Comment dire l’Evangile en famille ? » (cliquez ici),  en guise de conclusion des festivités du bicentenaire de la naissance de Don bosco.

JP Gallez