COVID-19 : La communauté de Lyon Don Bosco s’organise

A Lyon, on a d’abord pris le temps de se partager ce que ce coronavirus provoquait en nous, comment chacune vivait les événements … On a planifié des rendez-vous communautaires de prière et de détente … en veillant aussi à ce qu’il y ait pas mal de temps perso ou en petits groupes, car, comme on allait être les unes sur les autres, il faut que chacune ait son espace aussi …

RV communautaires de prière : comment allions-nous remplacer la messe quotidienne par exemple ? On a fait des compromis pour répondre à la sensibilité de chacune : tel jour, on regarde ensemble une messe télévisée ou par internet, tel jour, on fait une demi-heure d’adoration … On s’est mis une demi-heure de lecture spirituelle avant les vêpres par exemple pour s’entraider à prendre ce temps si nourrissant … (En cette période, on n’a plus l’excuse de ne pas avoir le temps !…)

IMG-20200319-WA0008RV  de détente aussi : un soir, arrêter les infos pour jouer à un jeu de société, un autre soir revoir « La grande vadrouille » pour rire un bon coup !… Une après-midi de jardinage aussi … Ce samedi on fera le point et on imaginera quelque chose pour rejoindre nos sœurs aînées !… Suspens !….

Et comme partout on cherche à rester présentes aux jeunes (création d’un groupe whatsapp pour le groupe de foi du lycée etc), aux amis isolés, on se répartit le ménage et les tours de cuisine et chacune en profite pour avancer qui dans ses études, qui dans ses préparations, qui dans ses rangements, qui dans la maîtrise du scrabble sur ordinateur …dans la bonne humeur !….

Sr Bénédicte Pitti

Un chemin vers l’ « EXTRA »ordinaire

Juillet 2013 – Camp de formation Vidès, Lille. « Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi » (Ga 2, 20). Cette phrase de St Paul, pourtant déjà entendue, est venue me toucher de façon particulière à ce moment-là, alors que je me préparais à vivre une expérience de don et d’ouverture à l’autre et à l’Autre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est la première pierre posée sur mon chemin qui en sera de plus en plus jalonné. D’autres Paroles suivront et surtout des rencontres marquantes avec Don Bosco d’abord, Marie-Dominique Mazzarello plus tard, et tant de personnes ordinaires qui m’ont montré le petit ‘extra’ à ajouter devant l’ordinaire de leur vie par la joie, le dynamisme, le don gratuit et la simplicité. Des rencontres aussi avec des personnes, des jeunes surtout, qui à travers leurs difficultés, souvent grandes, m’ont davantage ouvert les yeux sur cette présence du Christ dans les souffrances de chacun et combien un geste simple, un regard, une parole pouvait laisser entrer la lumière en eux.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En prenant le temps d’y repenser, je ne pouvais imaginer que mon désir de partir en volontariat se transformerait en un si grand désir de Dieu. Le Christ a déposé ces pierres et je les ai suivies, me rapprochant toujours plus de Celui qui m’appelait et m’appelle encore à m’unir à Lui à travers le service des jeunes. A la suite de mes engagements dans le scoutisme, à l’aumônerie, au sein du MouvementSalésien des Jeunes (MSJ), j’ai choisi de répondre à cet appel en vivant au cœur d’une communauté de sœurs Salésiennes pour partager leur vie donnée aux jeunes à la suite du Christ. IMG-20161016-WA0006Après une année de discernement et de formation, c’est avec une grande joie que j’ai vécu mon entrée au postulat le 7 octobre dernier, entourée par mes sœurs de communauté, ma famille et bien sûr… des jeunes ! « Maître, où demeures-tu ? – Venez et vous verrez » (Jn 1, 38-39). Je viens… et je vois !DSC_0419

Sr Virginie : un appel missionnaire Ad Gentes

Quel mystère, pour moi, que cet Appel à la vie missionnaire Ad gentes ! Un Appel qui me dépasse, qui me saisit ! Dieu n’a pas encore achevé, en moi, l’œuvre qu’il a commencée ! Un Appel qui vient tout chambouler !

Le « Oui » d’aujourd’hui s’enracine dans un long cheminement et discernement. Campo 2017 VirginieVoilà plusieurs années que je porte en moi ce profond désir. Années traversées par de multiples questions, doutes, peurs mais aussi convictions, signes. Je me suis souvent demandé si ce désir était aussi et surtout celui de Dieu pour moi ou si ce n’était que mon propre désir…même si les deux ne sont pas incompatibles ! J’ai souvent résisté : peur de quitter mes sécurités, mes habitudes, mes relations, mes sœurs, la famille salésienne, ma famille de sang. Et puis pendant ces 10 années passées avec vous, au milieu de vous, j’ai beaucoup reçu car vous m’avez beaucoup donné mais vous m’avait offert aussi la joie de me donner : groupe Confirmation, Ressuscito, Célébration de Noël, CampoBosco, MSJ…mais aussi le Valdocco…avec vous, j’ai parcouru mes premières années de vie religieuse ! Toutes nos relations, toutes ces  expériences ont été cadeau, source d’une grande richesse, j’ai beaucoup appris ! Il y a eu des moments de joie profonde, de belles amitiés, des traversées plus désertiques, des temps de partage qui m’ont fait grandir, vitalisée ! Je dois à chacun, chacune, d’être la salésienne que je suis aujourd’hui ! Merci. Je suis bien ici !Assemblée chantelamesse

Ce départ est tout sauf une fuite car la séparation n’est pas simple assurément mais je fais l’expérience que quand Dieu appelle, Il persiste et fini par gagner mais sans faire de forcing et je crois que ce chemin est chemin de bonheur, pour moi, aujourd’hui ! Je ressens en moi, une grande Paix et une grande Joie qui perdurent ! J’ai pris conscience que le désir s’était transformé en devoir. Devoir de répondre à cet Appel de Dieu ! Un jour, je me suis imaginé, à la fin de ma vie, n’ayant jamais fait ce pas et j’ai ressenti de manière profonde, le sentiment d’être passée à côté de ma vie ! J’ai compris que je ne  pouvais pas me dérober, ni fuir, à l’Appel de Dieu ! Je fais l’expérience que cet appel est comme un torrent qui vient me submerger et tous les barrages et résistances que l’on peut dresser sont vains ! J’ai aussi la conviction profonde que le bonheur, on ne le reçoit pas  comme cela sur un plateau d’argent, mais qu’on le choisit justement et le paradoxe c’est que souvent il naît au cœur des expériences les plus difficiles.Image1

Vos vies ne sont pas différentes de la mienne…. vous portez en vous vos questions, vos doutes, vos peurs, vos désirs… Dieu vous traverse, vous interpelle, ne cesse de vous appeler ! Des choix, de vrais choix, crucifiant, parfois vous en avez déjà fait, vous en faites et vous aurez encore à en faire ! Le Christ est là, n’ayez pas peur et Il ne souhaite que votre Bonheur !

Je pars à Rome, pour 1 an en formation et le 31 Janvier prochain, fête de St Jean Bosco, je recevrai le nom de mon nouveau pays de mission.  Je veux ainsi vous demander de prier pour moi, ma fidélité à cet appel, de prier pour la famille salésienne et pour que des jeunes puissent se mettre à l’écoute de Dieu et oser ce choix audacieux mais si heureux, de la vie religieuse salésienne, de prier pour mes parents, ma famille ….Virginie et Pilar

Je continue de prier pour vous parents, amis, jeunes, frères et sœurs, paroissiens et paroissiennes… je prie pour que le Seigneur puisse faire son œuvre dans vos vies….ni plus ni moins ! Car quand on le laisse créer, il fait de chacun, de chacune, un chef d’œuvre !

Bonne suite à chacun et chacune et Merci !

Sr Virginie M.

Stage d’été à Farnières

20645503_449518015428527_7254942949072776303_o copie 1Du lundi 7 au vendredi 11 août 2017, les sœurs salésiennes de Notre Dame au bois ont accueilli chaque jour de 8h30 à 16h30, 29 enfants de 4 ans 1/2 à 10 ans, animés par une équipe de 8 à 9 jeunes de l’oratoire, avec Sr Chantal, Sr Thérèse-Nga et Sr Dominique.
La matinée commençait par le jingle en plein air, pour nous mettre tous en forme !!!
20690098_449518218761840_6652602518573509410_oLe thème, cette année : « A la recherche de nos talents », nous a conduit à monter un spectacle pour les familles, le vendredi soir, pour clôturer notre semaine.
Le matin, les enfants avaient un premier atelier au choix : Théâtre, danses, multi sports et multi média, puis un atelier tournant : Cuisine, chants et bricolage. Ils ont ainsi au fil des jours, composés leurs différents numéros d’acrobaties, jongleries, marionnettes, vidéo et danses… Ils ont aussi réalisé de très bonnes pâtisseries pour les goûters : gâteaux, tartes, crêpes…
20689989_449518058761856_1978455300357455107_o copie 2L’après-midi, nous participions tous à un grand jeu, stratégo dans les bois, jeux d’eau, tournoi multi sports, une animation accrobranche en forêt pour les plus grands et promenade pour les autres enfants. Nous terminions notre journée par la météo des sentiments : Qu’est-ce que j’ai préféré aujourd’hui ? Quelles sont mes émotions, mon ressenti ? Tristesse, fatigue, joie, peur, bonheur…
A l’unanimité, les enfants étaient heureux du vécu et attendaient avec impatience les surprises du lendemain ! Chacun a été fidèle au rendez-vous quotidien, jusqu’au bout !

Fête du lac à Vielsalm

Les Salésiens Coopérateurs, les jeunes de l’Oratoire et les sœurs de Vielsalm 2 bisFarnières ont tenu un stand à la fête du lac à Vielsalm le Dimanche 13 Août 2017 pour faire connaître la vocation du Salésien Coopérateur et pour rendre visible l’oratoire avec ses diverses activités proposées aux jeunes du secteur.

C’est aussi l’occasion de récolter un peu d’argent pour financer les projets de l’oratoire avec la vente de barbe à papa, de pop corns, de brochettes de chiques.

vielsam 1 bisNotre stand a créé une certaine ambiance et beaucoup de personnes se sont arrêtées pour demander des informations, pour regarder les jeunes danser. Certains enfants ayant participé au stage d’été se sont d’ailleurs joints à la danse.

Vielsalm 3 bisCe fut une belle journée au cours de laquelle la joie était bien présente dans les cœurs et sur les visages de ceux et celles qui ont participé à cette journée.

Tout ce qui est semé portera du fruit nous en sommes persuadés.

L’internat envahi de soeurs salésiennes

« Ben dis donc ! On rencontre des sœurs dans tous les coins de la maison et du jardin !… ‘Y en a plein !!!… », s’exclame Sonia, 13 ans, le vendredi 28 avril.

Assemblée trotinetteLes sœurs salésiennes de la province France-Belgique sud se réunissent au moins une fois par an en « assemblée provinciale ». L’internat et la maison de nos sœurs aînées ont donc eu la joie d’accueillir 71 sœurs lors du week-end du 1er mai. Elles venaient de Marseille, de Nice, de Saint-Cyr, de Lyon, de Thonon, de Lille, de Guînes, de Paris, des maisons de Belgique bien sûr et même de Tunisie et de Rome ! Ce fut une très belle expérience d’accueil … en famille salésienne car des coopérateurs, des anciennes élèves et des amis ont été de la partie.

« Merci beaucoup pour l’accueil, pour tout ce que nous avons vécu pendant l’assemblée provinciale, Assemblée 2nous a écrit une sœur de Thonon. Le retour a lui aussi été bien organisé. Votre amie Anne-Marie est arrivée bien à l’heure et nous a accompagnées jusque devant la Gare.Nous nous sommes senties en famille, avec des sœurs attentives, empressées, accueillantes.  Remerciez chaque sœur de notre part, y compris les sœurs aînées, de la communauté voisine. Je vous embrasse très fort. »

Et celles de Lille : « Vos sœurs de Lille vous redisent un très cordial et joyeux M E R C I pour l’accueil si chaleureux, si bienveillant depuis l’arrivée en gare de Bruxelles Midi jusqu’au départ en mini bus.

Merci aussi de la part de celles qui sont arrivées jeudi. Assemblée papeNous savons que le même soir de ce 1er mai, les enfants arrivaient. J’espère que vous avez au moins eu le temps de vous asseoir quelques minutes ensemble pour un bon petit goûter (…) De tout cœur je vous embrasse chacune et redis un très grand MERCI. »

Eh oui, 71 salésiennes enthousiastes ont envahi la maison. Les photos ne sont pas de bonne qualité mais montrent la jeunesse de cœur des troupes : baby foot, trottinette,veillée avec le pape François et le cardinal Cagliero !…. Assemblée drapeauBlagues à part, nous avons prié, réfléchi à l’avenir de notre province, beaucoup échangé, célébré (merci au père André Penninck et à notre curé Philippe Nauts) … et même visité Louvain-la-Neuve et la grand-place de Bruxelles !Assemblée chantelamesse

MERCI à chacune pour ces journées passées dans un climat fraternel merveilleux, à nos cuisinières qui se sont coupées en quatre et à tous les amis venus en renfort !….

Sr Bénédicte Pitti pour le journal de l’internat de Ganshoren