Internats et établissements d’action sociale

Internat de Ganshoren (Bruxelles)

Situé dans un cadre de verdure, l’internat Don Bosco offre par sa superficie d’1,5 hectare, un vaste jardin, des terrains de sport : basket, volley, mini-foot. Les alentours de l’internat sont aussi des espaces verts.1 (17)

L’internat est composé de 7 grandes maisons qui peuvent accueillir 126 jeunes, répartis par groupes d’âge et de sexe.

Au centre de cet ensemble se trouve la septième maison habitée par les sœurs salésiennes de Don Bosco.

L’internat travaille avec plus de 30 écoles différentes : 10 établissements pour le primaire et le reste pour les humanités.

Le suivi scolaire est assuré par les éducateurs, en collaboration avec les parents. Des salésiens coopérateurs et de nombreux bénévoles apportent une aide très précieuse à l’école des devoirs et lors des grandes fêtes qui ponctuent l’année scolaire.

On y vit une pédagogie qui est caractérisée par l’écoute, le dialogue, l’esprit de famille, l’attention au développement intégral du jeune. Nous partons de la conviction que le jeune est capable et donc qu’il peut arriver.

Aujourd’hui comme hier, nos jeunes ont besoin d’une grande qualité d’attention, de beaucoup d’écoute, d’une présence aimante et sécurisante. 1 (16)Cela réclame des adultes et des éducateurs-guides qu’ils se plaisent à vivre avec le jeune (c’est le secret de Don Bosco) sans avoir peur d’indiquer un chemin en y mettant la structure et les limites, les exigences qui s’imposent. Les jeunes ont besoin autant d’amour que d’exigences.

Plus d’infos ici

Retour en haut

Internat de Guînes (Pas-de-Calais)

L’internat de filles et de garçons de Guînes, un lieu où il fait bon vivre.

Il se situe dans l’ ensemble scolaire ’’Jean Bosco’’.

Il comprend actuellement 42 filles de la région et 20 garçons, tous élèves du lycée. L’internat n’est plus géré par la communauté des sœurs quoique celles-ci y soient bien présentes. Il y a une maîtresse d’inter

nat pour les filles, un maître d’internat pour les garçons. Ces maîtres d’internat sont des « amis de Don Bosco » et de la communauté.

Les relations sont simples, cordiales, à la salésienne. Une jeune sœur se rend tous les 

soirs chez les internes et propose des jeux où fusent souvent les rires, la joie, la bonne entente.

Lors d’une fête, il n’est pas rare que la communauté soit invitée à rejoindre les jeunes internes pour un reportage ou une séance récréative préparée par eux. Les sœurs aînées sont même invitées à la soirée bowling à Calais…

Chaque jeudi soir, les filles préparent le repas des internes. S’il manque un 

œuf, l’une d’entre elle sonne chez les sœurs… De toute façon, elles sonnent à la communauté afin d’apporter les bons restes du repas.

Retour en haut

Internat du Lycée Don Bosco de Lyon

A Lyon, perché sur une colline, on peut apercevoir de loin le portrait de Don Bosco accroché fièrement sur le mur de notre lycée. Et tout là-haut, bien aménagé et confortable, se trouve un lieu dédié à l’accueil et à l’épanouissement des jeunes du lycée : l’internat de 62 places.

C’est ici que ces filles, âgées de 15 à 19 ans, façonnent leurs projets d’avenir, apprennent à travailler, à vivre ensemble et créent des amitiés, dans une ambiance imprégnée de pédagogie salésienne. La réussite des élèves est la préoccupation première, pour cela des étudiants et l’équipe d’encadrement proposent l’aide aux devoirs tous les soirs. Par ailleurs, l’internat Don Bosco offre un lieu d’échanges où chacune est écoutée.

Marie postulante, aide aux devoirs Diverses activités sont proposées afin que toutes y trouvent leur compte : jeux, sorties, sport, musique, films….

Avec l’accompagnement bienveillant d’une équipe d’animatrices salésiennes qui est en relation directe avec l’équipe d’enseignants, l’internat permet à ces jeunes de trouver pour chacune une bonne méthode de travail et la clé de la réussite.

Toute la communauté des sœurs salésiennes participe activement à la vie de l’internat, une Sœur en est directement responsable.

Ainsi les jeunes retrouvent un espace familial, sécurisant et chaleureux qui les aide à se construire.

Association Le Valdocco

Le Valdocco est une association de prévention générale et spécialisée, née il y a 20 ans en banlieue parisienne à Argenteuil. Elle a été fondée par Jean-Marie Petitclerc qui a vu l’urgence de prendre soin des jeunes là où ils étaient, avec ce qu’ils étaient et de prendre en considération leur violence comme des cris lancés vers les adultes “occupez vous de nous”. Comme Don Bosco il y a 150 ans quoi ! Depuis ces deux décennies, le Valdocco a essaimé son savoir-faire avec les jeunes de quartiers populaires et sa pédagogie s’adaptant à chaque quartier, chaque région. Ainsi une antenne à Lyon et une à Nice ont été créées. Et depuis janvier 2015, une antenne à Lille a vu le jour, reprenant les traces des patronages des sœurs salésiennes depuis plus de 80 ans.

Le Valdocco développe une approche intégrale du jeune. Il s’agit, pour l’équipe éducative travaillant au Valdocco, de saisir le jeune comme étant à la fois enfant de ses parents, élève à l’école et apprenti-citoyen dans l’espace public.

Une approche avec 5 axes :

1. Une approche de proximité : rejoindre les enfants et adolescents au cœur de leurs sociabilités ;
2. Une approche globale ;
3. Une approche durable ;
4. Une approche partenariale ;
5. Une approche fondée sur l’éducation à la mobilité, l’apprentissage de la mixité ethnique et sociale.

Droits reservés Olivier TOURON
Droits reservés Olivier TOURON
Ce projet cherche à accompagner les jeunes sur :

· Les chemins du quartier et de la ville
· Les chemins en famille
· Le chemin de l’école
· Les chemins de la vie et les questions de sens

Nous souhaitons promouvoir une approche préventive et progressive pour les enfants des quartiers afin de les soutenir dans leurs parcours scolaire, familiaux et de quartier.

Nous travaillons en équipe mixtes composées de professionnels de l’éducation et de nombreux bénévoles, indispensables à notre vaste mission.

Plus d’infos ici : https://www.levaldocco.fr/

Retour en haut