Virginie format 486

Sr Virginie : un appel missionnaire Ad Gentes

Quel mystère, pour moi, que cet Appel à la vie missionnaire Ad gentes ! Un Appel qui me dépasse, qui me saisit ! Dieu n’a pas encore achevé, en moi, l’œuvre qu’il a commencée ! Un Appel qui vient tout chambouler !

Le « Oui » d’aujourd’hui s’enracine dans un long cheminement et discernement. Campo 2017 VirginieVoilà plusieurs années que je porte en moi ce profond désir. Années traversées par de multiples questions, doutes, peurs mais aussi convictions, signes. Je me suis souvent demandé si ce désir était aussi et surtout celui de Dieu pour moi ou si ce n’était que mon propre désir…même si les deux ne sont pas incompatibles ! J’ai souvent résisté : peur de quitter mes sécurités, mes habitudes, mes relations, mes sœurs, la famille salésienne, ma famille de sang. Et puis pendant ces 10 années passées avec vous, au milieu de vous, j’ai beaucoup reçu car vous m’avez beaucoup donné mais vous m’avait offert aussi la joie de me donner : groupe Confirmation, Ressuscito, Célébration de Noël, CampoBosco, MSJ…mais aussi le Valdocco…avec vous, j’ai parcouru mes premières années de vie religieuse ! Toutes nos relations, toutes ces  expériences ont été cadeau, source d’une grande richesse, j’ai beaucoup appris ! Il y a eu des moments de joie profonde, de belles amitiés, des traversées plus désertiques, des temps de partage qui m’ont fait grandir, vitalisée ! Je dois à chacun, chacune, d’être la salésienne que je suis aujourd’hui ! Merci. Je suis bien ici !Assemblée chantelamesse

Ce départ est tout sauf une fuite car la séparation n’est pas simple assurément mais je fais l’expérience que quand Dieu appelle, Il persiste et fini par gagner mais sans faire de forcing et je crois que ce chemin est chemin de bonheur, pour moi, aujourd’hui ! Je ressens en moi, une grande Paix et une grande Joie qui perdurent ! J’ai pris conscience que le désir s’était transformé en devoir. Devoir de répondre à cet Appel de Dieu ! Un jour, je me suis imaginé, à la fin de ma vie, n’ayant jamais fait ce pas et j’ai ressenti de manière profonde, le sentiment d’être passée à côté de ma vie ! J’ai compris que je ne  pouvais pas me dérober, ni fuir, à l’Appel de Dieu ! Je fais l’expérience que cet appel est comme un torrent qui vient me submerger et tous les barrages et résistances que l’on peut dresser sont vains ! J’ai aussi la conviction profonde que le bonheur, on ne le reçoit pas  comme cela sur un plateau d’argent, mais qu’on le choisit justement et le paradoxe c’est que souvent il naît au cœur des expériences les plus difficiles.Image1

Vos vies ne sont pas différentes de la mienne…. vous portez en vous vos questions, vos doutes, vos peurs, vos désirs… Dieu vous traverse, vous interpelle, ne cesse de vous appeler ! Des choix, de vrais choix, crucifiant, parfois vous en avez déjà fait, vous en faites et vous aurez encore à en faire ! Le Christ est là, n’ayez pas peur et Il ne souhaite que votre Bonheur !

Je pars à Rome, pour 1 an en formation et le 31 Janvier prochain, fête de St Jean Bosco, je recevrai le nom de mon nouveau pays de mission.  Je veux ainsi vous demander de prier pour moi, ma fidélité à cet appel, de prier pour la famille salésienne et pour que des jeunes puissent se mettre à l’écoute de Dieu et oser ce choix audacieux mais si heureux, de la vie religieuse salésienne, de prier pour mes parents, ma famille ….Virginie et Pilar

Je continue de prier pour vous parents, amis, jeunes, frères et sœurs, paroissiens et paroissiennes… je prie pour que le Seigneur puisse faire son œuvre dans vos vies….ni plus ni moins ! Car quand on le laisse créer, il fait de chacun, de chacune, un chef d’œuvre !

Bonne suite à chacun et chacune et Merci !

Sr Virginie M.

Vous aimerez surement